L’engagement réformiste :

Pour construire une société tournée vers la justice sociale et l’égalité, nous devons en permanence adapter nos instruments d’action pour atteindre nos objectifs sans attendre un hypothétique « grand soir » ou une révolution fantasmée.  Nous pensons qu’il faut désormais compléter la logique de la réparation, propre à la social-démocratie traditionnelle, par une logique de prévention des inégalités sociales et territoriales.

 

L’engagement européen :

Dans un monde où « le destin des peuples se mêle comme jamais », notre construction commune enviée dans le monde entier se cherche un nouveau souffle. L’Europe doute d’elle-même. Elle hésite et finalement déçoit. Nous sommes convaincu.e.s que c’est l’engagement européen qui permettra, demain, de créer de nouveaux outils de transformation sociale. Aucune réflexion politique ne peut désormais s’extraire de la vision européenne sous peine d’être réduite à l’impuissance ou à l’incantation. C’est pourquoi nous inscrivons résolument notre action dans une volonté de développer, approfondir démocratiser l’Europe que nous vivons.

 

L’engagement territorial :

La politique n’est pas hors sol. Elle ne s’expérimente, ne se vit, qu’ancrée sur un territoire. Vouloir changer les choses c’est d’abord vouloir transformer son territoire. Les réflexions politiques doivent donc, en permanence, partir du territoire pour tenter de le comprendre et de le changer. C’est pourquoi nous sommes engagé.e.s dans la défense et la promotion de l’action politique locale et croyons que les innovations politiques de demain viendront de nos territoires

image_pdfimage_print